samedi , 20 octobre 2018
À ne pas manquer
Accueil / Presse / La Fourmilière avec les artistes Roch Lanthier et Ginette Robitaille (Journal des citoyens, 19 juin 2014)

La Fourmilière avec les artistes Roch Lanthier et Ginette Robitaille (Journal des citoyens, 19 juin 2014)

Source: http://journaldescitoyens.ca/lejournal/2014/06/PDF/JDC-201406%2009.pdf

GeantNBL’école primaire alternative la Fourmilière de Saint-Jérôme a dévoilé, le 10 juin dernier, le résultat d’un projet artistique, nommé Le Géant, Géante, réalisé en collaboration avec les artistes Roch Lanthier et Ginette Robitaille. Cette œuvre collective a sollicité la participation des 200 élèves de l’école, de la maternelle à la sixième année, des enseignants, des parents et même des grands-parents. Ce projet collectif illustre bien la philosophie de l’école, qui encourage la réalisation de ce type de projet.

Inspiré par le thème des géants, que l’école a exploité tout au long de l’année scolaire auprès des élèves, le projet Le Géant, Géante a donné lieu à la création d’un géant en trois dimensions, d’une hauteur de 10 pieds, sur lequel des figurines ont été fixées à l’effigie de chaque élève. «Tous les ans, nous réalisons un projet d’envergure, auquel l’ensemble des élèves participe. De cette manière, ils développent un sentiment d’appartenance à l’école», a souligné l’enseignant Serge Tassé, initiateur du projet avec sa collègue Catherine Milliard. Cette dernière a ajouté: «Réaliser un projet comme celui-là du début à la fin apporte également de la fierté aux élèves.» Dans le cadre de ce projet scolaire, le terme « géant» faisait référence à des gens qui se sont illustrés socialement. Que ce soit un athlète olympique, un scientifique ou un artiste, le géant possède des qualités qui lui ont permis d’accomplir son rêve, dont la persévérance, la créativité et la générosité. «Avec ce thème, nous désirions montrer aux élèves tout ce que ça prend pour devenir un géant et leur faire prendre conscience que ça ne se fait pas du jour au lendemain », a expliqué Catherine Milliard.

Une démarche collective
Au départ, Roch Lanthier et Ginette Robitaille ont demandé à chaque élève de dessiner un personnage qui traduisait la réussite par son expression corporelle. «Plusieurs personnages possédaient un grand sourire et avaient les bras et les pouces en l’air. Ginette et moi, nous nous sommes donc inspirés de ces dessins pour choisir la posture du géant», a indiqué Roch Lanthier. Par la suite, les artistes ont invité quelques parents à venir, dans leur atelier à Prévost, pour qu’ils construisent tous ensemble la structure de l’œuvre en acier. Les artistes ont développé des gabarits et une technique simple, afin que les élèves puissent fabriquer eux-mêmes une petite statuette à l’aide de fil d’aluminium. Celle-ci devait représenter leur vision de ce qu’est un géant. Par la suite, les 200 élèves sont venus, un à la fois, attacher leur statuette à la structure en acier. «Dans son ensemble, l’œuvre sous-entend que l’on peut devenir un géant seul, mais qu’on peut également le devenir collectivement par notre solidarité et nos actions communes», a mentionné Roch Lantier, fier du résultat final de l’oeuvre, qui a été installée de façon permanente à l’intérieur de l’école.

Un projet apprécié
Lauranne Deraspe, âgée de 11 ans, a apprécié travailler avec les artistes pour réaliser sa statuette et apprendre, par le fait même, une nouvelle technique d’art plastique: «J’ai aimé manier le fil d’aluminium avec des pinces et j’ai appris que c’est plus facile de travailler ce matériel avec des pinces chaudes, puisque ça permet de souder plus facilement diffé- rentes parties ensemble.» Elle a pré- cisé: «Je suis en 6e année, alors je m’en vais l’an prochain. Participer à ce projet est donc pour moi une manière de laisser ma trace à l’école.» Pour sa part, Charlotte Côté, âgée de 8 ans, a aimé travailler avec du fil d’aluminium pour confectionner son géant. Fabriquer les bras et la tête de sa statuette s’est avéré une tâche difficile, mais elle a relevé le défi.